Autour de la Grande Guerre > Musique > "Krazy Kat", un cartoon-concert de l'Ensemble Calliopée

"Krazy Kat", un cartoon-concert de l'Ensemble Calliopée

Planche d’animation de Krazy Kat
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Mêlant dessin-animé, théâtre et musique, le spectacle "Krazy Kat" conçu par l'Ensemble Calliope rend hommage à l'Amérique d'il y a 100 ans, en particulier l'apport culturel des Noirs américains en Europe à travers le ragtime et les dessins de George Herriman.

Avec son cartoon-concert Krazy Kat, l'Ensemble Calliopée réinvente une séance de cinéma de l'époque avec musique, voix et bruitages en direct. Barbara Scaff, spécialiste du doublage de dessins animés, prête sa voix à ces films réunis dans une création vidéo de Christian Boustani, basé sur les dessins animés de l'époque, tandis que la clarinette et el piano font alterner des grands chef-d'oeuvres classiques inspirés du jazz (Golliwogg's Cake Walk de Debussy, Pièce n°3 pour clarinette seule de Stravinsky, etc.), des chansons américaines (When the Saints Go Marchin In, etc.) et une création originale du jeune compositeur Jules Matton (2006).

Krazy Kat : du comic-strip au dessin animé

George Herriman, dessinateur américain de la Nouvelle Orléans aux origines créoles et africaines, créa le personnage de Krazy Kat en 1913. De courtes bandes dessinées (comic-strips) furent publiées dans des journaux de l'époque jusqu'en 1944, année de sa mort. Animal un peu idiot et bourlesque, Krazy Kat s'exprime bizarrement, en mélangeant plusieurs langues. Il passe son temps à tenter de séduire la souris Ignatz, dont il est fou amoureux, qui lui lance des briques sur la tête ; plus le chat reçoit de briques, plus il est heureux.

C'est en 1916 que Krazy Kat fut adapté en dessin animé, une technique inventée dix années plus tôt par James Stuart Blackton. Krazy Kat et Ignatz Mouse allaient être source d'inspiration pour bon nombre d'autres personnages de BD et de dessins animés au XXe siècle, de Mickey à Félix le Chat en passant par Tom et Jerry et les Lapins Crétins, autant de créations qui véhiculent une dose de folie et de non-sens déjà présents chez Herriman. Walt Disney, en 1944, avoua que "son style unique de dessin et son étonnante galerie de personnages ont non seulement apporté un nouveau type d'humour au public américain, mais aussi fait de lui une source d'inspiration pour des milliers d'artistes".     

Parfois, Krazy Kat et Ignatz Mouse changent de couleur. Teinture, encre, charbon, farine... tous les prétextes sont bons pour créer des situations comiques ; mais c'est avant tout pour George Herriman le prétexte pour aborder des questions plus graves, tel le racisme. A travers les histoires de ses protagonistes, le dessinateur glisse dans ses dessins des références aux inégalités sociales présentes en Amérique, en particulier la ségrégation raciale et son cortège d'injustices.

Le jazz, une musique nouvelle importée en Europe par les soldats Noirs américains

Lorsque les Etats-Unis entrent en guerre en 1917 aux côtés de le Triple Entente, ils apportent en Europe non seulement de la puissance militaire, mais aussi toute une culture nouvelle (jazz, sport...), véritable source de fascination pour les Européens. Parmi les soldats venus d'Amérique pour prêter main forte aux troupes françaises, Jim Europe débarque à Brest le 27 décembre 1917. Lieutenant noir américain, il fait partie des "Harlem Helfighters", un régiment qui a la particularité de réunir des soldats musiciens de jazz et qui, avec d'autres régiments similaires, a largement contribué à faire découvrir sur le Vieux Continent le jazz et ses nouvelles sonorités.

Le cartoon-concert imaginé par l'Ensemble Calliopée est ainsi une occasion d'évoquer la musique des brass bands afro-américains en cette année du centenaire de l'entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale, tout en rendant hommage aux Noirs américains ayant combattu en Europe, en rappelant les problématiques socio-culturelles qui ont animé l'Amérique dans les années 1910.

Informations pratiques

Cartoon-concert conçu par Karine Lethiec écrit et mis en espace par Barbara Scaff, Christian Boustani, et Karine Lethiec
Christian Boustani, création vidéo
Mina Perrichon, animation rotoscopie

Avec :
Barbara Scaff, voix, chant et bruitages
Ensemble Calliopée (Carjez Gerretsen, clarinette ; Frédéric Lagarde, piano)

Prochaines représentations

Mercredi 12 juillet 2017
Rencontres musicales de Saint-Cézaire
Salle des Moulins, 90 route St Vallier, 06530 Saint-Cézaire-sur-Siagne

Jeudi 17 août 2017 à 15h et à 21h
Rencontres franco-américaines
Espace culturel, Rue Gabriel Deshayes, 44530 Saint-Gildas-des-Bois

Plus d'informations : ensemblecalliopee.com